12 septembre 1914

Encore un jour sans pour Cécile

____________________________________

12 septembre 1914 (JMO 37e RI)

Le régiment reçoit l’ordre de pousser ses éléments avancés dans la direction de Petite Naixe et Einville, en liaison à gauche avec le Bataillon Lepage qui doit progresser sur la cote 316, et à droite, avec le 79e qui pousse des éléments avancés sur la ferme de la Rochelle.

A 12h30, le régiment reçoit avis que le 16e corps tient Lunéville et qu’il pousse ses éléments avancés dans la direction Sionviller. Les reconnaissances sur Einville doivent être poussées activement pour reprendre et conserver le contact.

A 16h50, le colonel reçoit avis que les chasseurs alpins du 16e corps ont atteint la ferme de la Rochelle, mais que Einville est toujours occupé. En conséquence, le régiment stationnera dans la nuit du 12 au 13 sous la protection de ses éléments avancés, savoir: 1er bataillon (1 compagnie à Petite Maixe avec le chef de bataillon; 1 compagnie au bois au Nord du moulin de Deuxville; 1 compagnie au moulin de Deuxville; 1 compagnie à Flainval) 2e bataillon et C.H.R. à Flainval; 3e bataillon à Maixe.

_____________________________________

(«Historique du 37e régiment d’infanterie. France. 1914-1918″)

Le 12, tout le régiment prend l’offensive dans la direction générale Maixe-Einville. Devant nous, l’ennemi bat en retraite et on apprend bientôt que cette retraite est générale sur tout le front de la II e armée. Dans sa précipitation à se replier, l’ennemi laisse entre nos mains une quantité considérable de matériel de toute sorte et de nombreux blessés; à Maixe, il abandonne 200 blessés bavarois.

Le Grand Couronné est dégagé. Nancy est sauvée !

Cartographie du 12 septembre 1914

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *