11 novembre 1914

Pas de nouvelles de Jules aujourd’hui…

_______________________________________

«Historique du 37e régiment d’infanterie. France. 1914-1918″

Le 10, il reçoit l’ordre de déboucher des ponts de Boesinghe le 11 à 6 heures, et d’attaquer dans la direction générale de Bixschoote par le grand bois au sud-est de Steenstraate.

La situation est critique, car l’ennemi a réussi à rompre nos lignes entre Langemarck et Bixschoote. Les bataillons de tête franchissent le canal, le 1er au pont du chemin de fer, le 2e au pont de la route et progressent dans un terrain extrêmement difficile, détrempé par les pluies, coupé de nombreux ruisselets, couvert de boqueteaux et de haies.

Les compagnies de tête du 1er bataillon, rejetant l’ennemi, abordent le bois

et y pénètrent. A ce moment, le lieutenant PANOT, parti à l’assaut à la

tête de sa compagnie, tombe mortellement frappé et, comme ses hommes s’empressent pour le secourir, il se redresse et leur crie “ En avant! Vive la France! ” puis il retombe, mort. C’est alors que s’engage sous-bois une des luttes les plus meurtrières de la guerre, où nos hommes font preuve d’une énergie admirable.

Pendant ce temps, le 2e bataillon avait pu, malgré des pertes sérieuses, progresser jusqu’aux abords de l’écluse d’Het-Sas ; mais là, pris de flanc par des éléments ennemis qui tenaient le groupe de maisons à l’ouest du bois Triangulaire, il n’avait pu continuer son mouvement.

Le 11 novembre 1914 (JMO du 37e RI)

En arrivant à Elverdinghe, le Régiment reçoit l’ordre de stationer dans cette localité et il est mis à la disposition du général de Mitry commandant le 2e Corps de Cavalerie dont-il reçoit l’ordre suivant le 11 à 1 heure: Déboucher les ponts de Boesinghe à 6h. Attaquer dans la direction générale de Bixshoote par le grand bois au Sud Est de Steinstraate. Il sera appuyé par le groupe A.D./39 en position sur la rive Est du Canal et puis les 2 groupes de 90. L’artillerie lourde lui prêtera également son appui.

Cette attaque sera placée sous les ordres du Colonel commandant la 22e Brigade. La section du génie de la 9e D.C. sera mise à la disposition du 37e, rendue à 6h au pont de Boesinghe ainsi qu’une section fournie par la 87e Division Territoriale. Des guides seront fournis au 37e par la 87e Division Territoriale.

En exécution de cet ordre, le colonel commandant la 22e transmet au Régiment l’ordre suivant:

1- Le 37en(2e bataillon) franchira le canal de l’Yser à 6h par le pont du chemin de fer et le pont de la route sur le canal. Il prendra comme objectifs successifs: Het-sas, le grand bois triangulaire au Nord d’Het-Sas, Bixshoote.

2- Il laissera un bataillon à la disposition du Colonel commandant la Brigade au pont de la route sur le canal. Les ordres de détail donnés par le colonel commandant le Régiment furent les suivants: le 1er bataillon prendra comme objectif le bois triangulaire et Bixshoote. Le 2e Bataillon attaquera entre le canal et le chemin Pilkun-Bixshoote. Le 3e bataillon reste à la disposition du Général de Brigade dans les bois à l’Ouest de Pilkun. La progression s’effectue comme il est prescrit, mais les 2 bataillons de 1ere ligne sont arrêtés: le 1er à la lisière sud du bois triangulaire, le 2e devant Het-Sas. Le colonel 37e avait établi son P.C. sur le chemin Pilkun-Bixshoote à la corne Ouest du bois au Sud du bois triangulaire.

Cartographie du 11 novembre 1914

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *