4 octobre 1914

Cécile n’aura aujourd’hui que l’Est Républicain à lire.

__________________________________

4 octobre 1914 (JMO du 37e RI)

Le régiment reçoit dans la matinée l’ordre de se porter par Beaussart, les cotes 150-154 sur Courailles, où il arrive vers midi et s’apprête à y cantonner. Dans l’après-midi, il reçoit l’ordre de reprendre son mouvement en avant, de marcher sur Gonnecourt par Sailly aux Bois et le ravin à l’Est d’Hébuterne.

Il arrive sans encombre dans Hébuterne qui était occupé par les territoriaux des 81e et 82e. Ce village était organisé défensivement et les tranchées étaient occupées par les territoriaux. Vers 16h30, le régiment reçoit l’ordre d’attaquer Bucquoy.

Le 3e bataillon part en tête et sans beaucoup de difficulté gagne les crêtes Sud Est de Gammecourt à 18h. Le mouvement d’offensive est arrêté par ordre supérieur. Le 3e bataillon reste en position. Le 2e est en 2e ligne au Nord Ouest de Gommecourt et le 1er bataillon entre Hébuterne et Gommecourt. A ce moment sans prévenir, les territoriaux évacuent les tranchées à la lisière Sud Est du Village.

L’ordre de stationnement pour la nuit du 4 au 5 est le suivant: Centre de résistance n°2 Hébuterne et abords 1bataillon (1er. Centre de résistance n°3 Gommecourt et abords (3e bataillon). L’état major cantonne à Hébuterne. Liaison à droite avec le 146e, à gauche avec les territoriaux à Foucquevillers. Le lieutenant Bernard est blessé.

_____________________________________

«Historique du 37e régiment d’infanterie. France. 1914-1918″

Le 4 octobre, le lieutenant-colonel LACAPELLE, à peine guéri de sa blessure, vient reprendre le commandement du régiment.

Cartographie du 4 octobre 1914

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *