27 août 1914

Encore un jour d’angoisse pour Cécile… le facteur a les mains vides pour elle…

____________________________________

27 août 1914 (JMO du 37e RI)

A 4h le régiment reprend sa marche en avant. Le 3e bataillon, moins la 9e compagnie restant à Sommerviller en soutien d’Artillerie, avait rejoint les 2 autres bataillons. Le 1er bataillon s’installe aux lisières Est du bois, au Nord du moulin de Deuxvilles. Le 2e bataillon suit le 1er et se rassemble  à l’Ouest de ce même bois prêt à soutenir le 1er. Le 3e bataillon reste dans le village. Il devait attendre l’ordre de se porter en avant.

A 8h, le régiment reçoit l’ordre d’occuper les positions conquises , de s’y retrancher. Le 1er bataillon reste à la lisière du bois pour protéger les travailleurs qui organisent la position Moulin de Deuxvilles inclus, Lisière de petite Maixe incluse. Le 3e bataillon est reparti sur la position Flainval, Crévic qu’il a organisé comme position de repli.

A 13h le Général commandant le 20e Corps d’armée donne l’ordre de porter la ligne de résistance à la lisière Est du bois au Nord du moulin de Deuxvilles. Le 1er bataillon organise alors cette position. Celle organisée par le 2eme bataillon devient position de 2eme ligne.

Les travailleurs restent toute la journée au travail. A la nuit tombante, le 2eme bataillon est replié dans Maixe, en cantonnement d’alerte.

__________________________________________

(«Historique du 37e régiment d’infanterie. France. 1914-1918″)

Le lendemain ( 27 Août 1914 ), le régiment organise le terrain conquis. La première ligne tenant Petite-Maixe, le bois au sud-est et le moulin de Deuxville, la croupe Flainval-Crévic constituant su position de repli.

Cartographie du 27 août 1914

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *