Léopold Silice: le marionnettiste

Si vous vous êtes déjà promené(e) sur ce blog, vous y avez croisé plusieurs fois Léopold Silice, un artiste amateur et touche à tout. Cette fois, ce sont ses talents de marionnettiste que j’aimerai vous présenter.

Avant son mariage Léopold organisait dans sa commune des spectacles de marionnettes, sans doute après son travail ou le dimanche. Pour ces spectacles, il a tout réalisé lui même, le castelet, les décors, les marionnettes et les accessoires mais aussi les programmes et les invitations.
Je n’ai plus le cadre du castelet qui vermoulu a du être jeté, mais dans un petit cahier, j’en ai retrouvé les plans.

Pour ce qui est des décors, il était très organisé, il faisait d’abord des croquis, puis les réalisait en petit et les testait dans un diorama toujours construit par lui-même, enfin il faisait la version définitive. Chaque décor est recto-verso, sans doute pour les transporter plus facilement. J’ai retrouvé tous ces décors qui ont gardé toutes leurs couleurs et certains sont agrémentés d’une porte ou de fenêtres qui s’ouvrent.

 

Pour les marionnettes, il achetait certaines têtes et en fabriquait d’autres, les vêtements étaient confectionnés par sa soeur Adèle. Parmi les accessoires: des petits coffres, des bougeoirs pour éclairer les décors, des outils miniatures taillés dans du bois…

Pendant ses spectacles de marionnettes, il y avait aussi une représentation d’ombres chinoises, pour laquelle il avait construit un cadre s’adaptant dans le castelet. Ce cadre permettait soit de placer un décor fixe soit de faire dérouler un décor en papier fin de près de 5 mètres de long! (je suis intéressée par des conseils pour restaurer ces rouleaux qui sont un peu déchirés…)

Une fois marié, il faisait des représentations privées pour ses enfants et leurs amis. Après sa mort en 1922, le théâtre de marionnettes a été rangé au grenier ou je l’ai découvert lorsque la maison a été vidée pour être vendue en 1982…

Retrouvez Léopold Silice dans mon arbre généalogique

One thought on “Léopold Silice: le marionnettiste

  • 8 décembre 2005 at 12:16 pm
    Permalink

    merci de votre message.
    mes oncle et tante habitaient au 51 de la rue des 4 églises et la soeur de ma tante habitait au 55 de la rue des 4 églises .C’était la belle-soeur de ma mère mais nous l’appelions aussi »tante » et nous allions mon frère et moi jouer avec les petits-enfants de cette tante.Je suis toujours en contact avec Nancy où mon frère vient de mourir,mais moi j’habite jérusalem où mes enfants se sont installer,se sont mariés et j’ai des petits-enfants dont certains parlent et écrivent le français sans faute bien que nés en Israel.Je suis un peu plus âgée que vous j’avais 9 ans à la déclaration de guerre.J’espère que nous pourrons rester en contact ,j’ai encore des amies à Nancy et de la famille de cette « tante »
    amicalement de Jérusalem où je fais beaucoup usage de « internet »
    sarah W.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *