10 décembre 1914

10 décembre 1914

Ma bonne Cécile,

Hier au moment de fermer ma lettre, j’ai reçu la tienne du 29 m’apportant la carte du Gal de Castelnau et dans laquelle tu fais allusion à une visite que tu fis chez Guery, la lettre semblait faire allusion à une visite précédente dans laquelle tu avais dû parler. Je résolus donc d’attendre et en effet aujourd’hui, je reçois tes lettres des 27 et 28 dans lesquelles tu me racontes ta triste mission.

Pauvres gens, j’ai pleuré avant eux leur fils, je devine leur douleur… Je leur écrirai dès que je le pourrai, je ne l’ai pas fait plus tôt, tu sais pourquoi. Le terrain dans lequel Raymond est enterré est marqué sur une carte. C’est une chance qu’il en ait pu être ainsi, car sur cette terrible zone, des cadavres y sont encore en décomposition et cela s’explique, puisque les tranchées sont par endroits à 70 m de distance et que toute manœuvre entre les lignes serait funeste. Ah! Il faut bien avouer qu’il y a des choses qui seront difficiles  à expliquer  et que les gens restés chez eux comprendront difficilement…

Quoiqu’il en soit ma chérie dès que je serai libre et que j’aurai reçu les détails de la carte des environs de Ypres ou Raymond est tombé en brave , j’écrirai à mon vieil ami Guery.

Je suis obligé de terminer à la hâte, je ne vois d’ailleurs plus rien à te dire.

Je t’embrasse bien fort. Ton tout à toi.

J.Druesne

Je relirai tes lettres dès que j’en aurai le temps et t’y répondrai en détail. Tout va bien.

_______________________________________

10 décembre 1914 (JMO du 37e RI)

Les allemands bombardèrent violemment les environs du moulin de Langhemarck et le PC du lieutenant colonel. Il y eut dans le P.C. par suite d’un obus : 17 tués ou blessés.

Le P.C. fut transporté sur la rive Sud du ruisseau de Hannebeck près de la voie ferrée.

Cartographie du 10 décembre 1914

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *