L comme Laval-Atger

Cette fois une commune très appréciée par les ancêtres paternels de mes enfants. Laval-Atger est une petite commune de Lozère qui a fusionné l’année dernière avec Saint-Bonnet de Montauroux , un village dont je vous avais parlé lors d’un #RDVancestral.

J’ai dans cette commune 262 événements entre 1619 et 1957, de quoi remonter le temps!

Je vous emmène à Tresbos, l’un des hameaux de la commune de Laval-Atger qui se situe sur les hauteurs, c’est là que Pierre Rambaud et Catherine Brouliet s’installent après leur mariage le  29 octobre 1782 . Pierre est né à Saint-Symphorien, non loin de là, vers 1748 de François et Marguerite Trintignac. Il habite Tresbos depuis 7 ans à son mariage. Quant à Catherine, elle est née le 2 juillet 1762 de Jean et de Marie Martin à Laval même.

Neuf enfants naissent de cette union. Chaque fois que je suis allée dans ce lieu, j’ai pensé à Pierre allant faire baptiser l’un de ses enfants. Quatre d’entre eux sont nés en plein hiver, hivers qui peuvent être très rigoureux dans cette région. Il y a 3,5 kilomètres entre Tresbos et l’église de Laval-Atger. Par exemple le petit Jean Baptiste qui naît le 2 décembre et est baptisé le même jour, le parrain vient de Chams à 7 km de là et la marraine est la grand-mère maternelle originaire de Saint-Symphorien mais qui était peut être auprès de sa fille pour la naissance.  Pierre finira sa vie à Tresbos en 1841.

Et vous avez vous déjà imaginé vos ancêtres sur les chemins pour aller déclarer ou faire baptiser un enfant ?…

Retrouvez Pierre Rambaud dans mon arbre généalogique

One thought on “L comme Laval-Atger

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: