Q comme Quarantième Sosa de mes enfants: Philippe Pourcher

Le Sosa n°40 de mes enfants s’appelle Philippe Pourcher. Pour vous qui passez peut-être par hasard sur ce blog, sachez  que le principe de la numérotation Sosa est d’attribuer le numéro 1 à l’individu racine (le sujet sur lequel on établit l’ascendance) puis le numéro deux à son père et trois à sa mère. Chaque homme a un numéro double de celui de son enfant et donc pair et chaque femme un numéro double de celui de son enfant plus un, soit un numéro impair.

Je suis évidement arrivée jusqu’à lui par son fils François Pourcher qui

était, selon son acte de mariage, né à Fontanes (Lozère) en 1855 de Philippe Pourcher et de Marie Vincens.

Bien sûr, lorsqu’on découvre le nom des parents cela me permet de progresser plus rapidement et en fonction de l’âge figurant sur l’acte, on peut évaluer l’année de naissance d’un ancêtre (je dis évaluer, car l’âge est souvent incertain), et cela  permet de rechercher son acte de naissance.

Ainsi sur l’acte de mariage de François Pourcher le 17 juin 1880 avec Marie Virginie Becamel, je note que son père Philippe était âgé de 58 ans et qu’il habitait Fontanes. Ce dernier était donc né vers 1822.

Pendant des vacances en Lozère, je me suis rendue à la mairie de Fontanes. C’est un très beau petit village situé sur une haute colline près du barrage de Naussac. Il est placé près de l’orée d’un bois et n’est composé que de vieilles maisons bien entretenues et d’une très jolie église romane que je vous conseille de visiter!

Lorsque j’ai fait ces recherches, il n’y avait pas encore d’archives en ligne… Dans ces petits villages, la mairie n’est ouverte que quelques heures par semaine, mais les secrétaires de mairies sont vraiment très aimables. Donc, je me lance à la recherche de Philippe Pourcher d’abord dans les tables décennales  des années 1820-1830. Je découvre alors deux Philippe Pourcher l’un né en 1820 et l’autre en 1825.

Quel est le bon?

Je cherche donc dans les registres des années 1820 et 1825; plus ou moins difficiles à lire suivant l’écriture de l’employé municipal de l’époque.

Je trouve d’une part Philippe Pourcher fils de Jean-Baptiste Pourcher 27 ans et de Marie Bernard 28 ans né le 14 décembre 1820 et d’autre part Philippe Pourcher fils de Joseph Pourcher 39 ans et de Marie Bernard 33 ans né le 13 juin 1825.

Ces deux Philippe ont-ils la même mère? Je cherche alors s’il y a d’autres enfants dans les registres des années 1815 à 1840 et je trouve 6 enfants de Joseph Pourcher nés entre 1818 et 1829; et 7 enfants de Jean- Baptiste nés entre 1820 et 1839. Je recherche ensuite les actes de mariages.

Joseph Pourcher, 30 ans, fils de Jean-Pierre Pourcher et Claudine Payan, et Marie Bernard née le 16 janvier 1791 à Fontanes se sont mariés le 26 février 1816. Jean-Baptiste Pourcher, 25 ans, fils de Jean-Pierre Pourcher et Claudine Payan; et Marie Bernard née le 16 octobre 1791 à Naussac se sont mariés le 13 août 1818 à Fontanes.

J’ai ainsi découvert que Jean- Baptiste et Joseph était frères, je leur ai, plus tard, découvert 8 autres frères et sœurs. Par contre pour les deux Marie Bernard, je ne leur ai pas trouvé de lien de parenté pour l’instant.

Mais revenons à notre première question. Lequel des deux Philippe était le père de François Pourcher ? Je pense qu’il s’agit plutôt du fils de Jean-Baptiste car sa date de naissance correspond mieux à l’âge figurant sur l’acte de mariage de François.

La confirmation m’en a été donnée lorsque j’ai trouvé l’acte de mariage de Philippe Pourcher et de Marie Vincens qui a eut lieu le 18 janvier 1852 à Auroux (Lozère).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :