Q comme Querenaing

Pas le choix pour le Q… Seule commune de mon arbre commençant par cette lettre, Querenaing mais avec une personne collatérale assez lointaine , il s’agit de Quénibert François Joseph Boucly.

Quénibert, un prénom du Nord, je ne l’ai jamais rencontré ailleurs. Quénibert donc est décédé à Querenaing il était l’époux de Lièvine Joseph Blas une descendante de  Jacques Blas comme moi. Ils s’étaient mariés le 13 juin 1826 à Saint Martin sur Ecaillon d’où est originaire la jeune mariée, l’époux lui est originaire de Salesches non loin de là.

Quénibert François Joseph BOUCLY
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

 

P comme Paris

Difficile de passer à coté de la capitale. J’aurais pu choisir bien sûr la famille Foucher qui est à Paris depuis 1798 avec Pierre, ou la famille Ancelet, parisienne depuis le mariage de François Gabriel Ancelet avec Rosalie Augustine Guignet le 27 janvier 1829. Mais j’ai choisi les parents de Marie Alexandrine  installés à Paris en 1870.

Retrouver le mariage de Charles François Lolivray et de Alexandrine Chevallet a été compliqué, j’ai retrouvé 3 dates pour le même mariage. D’abord la vraie date: le 25 aout 1870 dans le 16eme arrondissement mais les registres ayant brulés en 1871 une transcription en a été faite le 8 juin 1875 ci dessus. Mais le nom de la mariée ayant été mal orthographiée dans la transcription, le 19 juillet 1900 est publié un jugement rectificatif donnant le nom de Chevalley à Alexandrine.

Donc Charles, 36 ans, sergent de ville de son état, originaire de l’Orne et veuf depuis un peu plus d’un an a épousé Alexandrine 30 ans, cuisinière, originaire de Savoie le 25 aout 1870 dans le 16 e arrondissement de Paris.

Ils auront 2 filles, Marie Alexandrine née en 1871  dont je vous ai souvent parlée et Marie Héloise née en 1879 mais qui décède à 9 ans.

Alexandrine meurt le 13 décembre 1914 à 74 ans et Charles la suit deux ans plus tard le 19 octobre 1916.

Charles François LOLIVRAY
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

O comme Orchamps-Vennes

Retraversons la France d’ouest en est sur pratiquement la même longitude jusque chez mes ancêtres Oricampiens.

Orchamps-Vennes est une commune du Doubs, perchée sur un plateau et c’est le berceau de ma branche Gaiffe. Je vous avais parlé de de Denis Gaiffe pour le O du challenge 2017, je vais donc vous parler de ses ascendants.

Je vous avais dit que Les Gaiffe venaient de Vic-sur-Seille mais auparavant ils venaient de cette commune du Doubs.

Je vous présente donc Antoine Joseph né le 13 février 1722 de Claude Joseph journalier et Denise Fanier, je ne lui trouve qu’un frère et une sœur plus jeunes que lui. Il épouse le 10 novembre 1750 la jeune Jeanne Marie Epenois, 26 ans, originaire du Belieu à 10 kilomètres de là. Antoine Joseph est un lettré, il sera instituteur mais également laboureur à Orchamps-Vennes. Ils auront 7 enfants dont Claude Etienne né en 1761 qui partira à Vic-sur-Seille pour devenir horloger.

Jeanne Marie décède en 1766 quelques jours après la naissance de la petite Marie Joseph qui s’éteindra 5 mois plus tard, Antoine Joseph lui mourra vers 1795 mais je ne sais où.

 

Antoine Joseph GAIFFE
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

N comme Nantes

Filons à nouveau vers l’ouest et arrêtons nous à Nantes pour retrouver la famille David.

Je vous avais parlé de René Foucher parti faire fortune pour plaire à sa belle, Françoise Syette David. Intéressons nous donc à l’ascendance de cette dernière.

Son père Jacques David né à Nantes en 1702 en la paroisse de Saint Similien, s’est marié le 6 juillet 1723 avec Jeanne Marsac originaire de Blain en Loire-Atlantique, dans l’église Saint Nicolas. Jacques est charpentier de maison mais rien ne transparaît sur Jeanne. Je trouve  un premier baptême d’un petit Jacques le 30 novembre 1725 mais aussi son décès 8 jours plus tard dans la même paroisse Saint Nicolas ou sera baptisée Françoise le 27 septembre 1741 et ou elle se mariera 24 ans plus tard. Mais je n’ai à ce jour pas trouvé d’autres enfants du couple dans les 16 ans qui séparent les 2 enfants. Ont ils déménagé pendant une période ? Jeanne a-t-telle fait des fausses couches?  Jacques est-l parti sur des chantiers?

Encore une enquête en cours.

Jacques DAVID
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

M comme Malzéville

Je ne pouvais passer à coté de Malzéville commune limitrophe de Nancy ma ville natale, puisque l’un de mes ancêtres « préféré » Léopold Silice y a vécu et y est décédé le 24 aout 1922. Mais je vais pourtant vous parler d’une autre branche de ma famille, celle de Cécile Becker.

Ses parents se sont mariés à Malzéville le 12 janvier 1859, lui s’appelle Michel Becker  c’est un tonnelier de 28 ans et est originaire de Mittersheim en Moselle, elle, Marie Victorine Moisson est née à Malzéville , elle a 21 ans, est tailleuse, son père est tonnelier également et je vous ai déjà parlé de sa mère  Agathe Flin.

Le père de la mariée est descendant de Robert Moisson dont je vous ai parlé au J de ce Challenge.

Michel et Marie Victorine auront deux enfants Michel Auguste né en 1862 et Cécile née en 1869 qui seront orphelins de mère en 1871.

Mais ce qui me lie aussi à cette communes ce sont les jeudis passées chez mes grand-parents qui avaient hérité de la maison de Léopold...

Marie Victorine MOISSON
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :