Q comme Quatre-vingt, Quinze et Quatre-vingt-trois

L’église Saint Martin de Féron

La lettre Q m’a mené presque naturellement vers Marie joseph Evrard. Elle est né le 10 janvier mille sept cent Quatre vingt , dans le village de Féron  contigu à Etroeungt, son père Jean Baptiste est marchand de cendres (ou cendrier  désignant celui qui vendait les cendres de charbon de bois), il se marie le 2 septembre 1779 avec Marie Thérèse Degrelle, alors qu’ils sont tous deux âgés de 35 ans et sont un peu « pressés » de régulariser leur situation, puisque leur fille nait 4 mois après leur mariage. Je ne trouve trace que d’un seul autre enfant, Jean Baptiste né en mille sept cent Quatre vint Quatre.

Mais revenons à Marie Joseph, elle rencontre alors qu’elle n’a que Quinze ans lorsque qu’elle fait la connaissance de Pierre Grégoire Joseph Jourdain qui lui a 18 ans. Ils se plaisent sans aucun doute… et se voient très vite obligés de convoler en juste noces…  Ils se marient donc le 18 aout mille sept cent Quatre vingt Quinze à Féron. Leur fille Catherine naît moins de 6 mois plus tard le 10 février 1796. Puis  naîtront 5 autres enfants Marie Agathe Joseph née en mille sept cent Quatre vingt dix neuf mon acêtre qui épousera Prosper Druesne,  Usmarine Joseph Archange née en 1801, Marie Joséphine née en 1805, Pierre en 1808 et Aubeline Joseph en 1810. Ils vivent assez bien, Pierre est rentier. La vie s’écoule, les enfants se marient, les petits enfants naissent, meurent aussi parfois trop jeunes. En 1856 Pierre décède à Quatre vingt ans, Marie Joseph lui survivra 7 ans est s’éteindra à Quatre vingt trois ans. Un âge avancé, les femmes vivent longtemps dans cette famille, sa mère est décédée à Quatre vingt seize ans et sa grand-mère à 79 ans.

C’était donc mon article plein de Q

L’image est tirée su site http://villesetvillagesdelavesnois.org/feron/feron.html   

Généalogie de Marie Joseph Evrard

N comme Nicolas Guignet

Nicolas Guignet est né le 16 décembre 1734 à La Neuville-Garnier dans l’Oise, il est le fils d’Eloy laboureur à La Neuville et de Marguerite Boudeville. Il est le 7 eme enfant d’une fratrie de 8 enfants (7 garçons et une fille) dont deux sont morts très jeunes.C’est sans doute en 1756 au moment ou la manufacture de Vincennes est transférée à Sèvres  dans un bâtiment construit à l’initiative de Madame de Pompadour, à proximité de son Chateau de Bellevue que toute la famille va s’installer à Saint-Cloud car Eloy travaille alors dans cette Manufacture de Sèvres.

Nicolas est domestique chez Mr Labbé Omelane premier Conseiller du Conseil de Monseigneur le Duc d’Orléans, lorsqu’il se marie le 29 août 1763 avec Marguerite Raux âgée de 18ans. Il aura 7 enfants dont seuls 3 arriveront à l’âge adulte. Adrien Nicolas né en 1766, Reine Marguerite née en 1767 et Guillaume Auguste dont j’ai déjà parlé.

Ensuite, Nicolas dans les actes, est mentionné comme artiste, titre qu’il justifia par sa fonction de dessinateur à la Manufacture de Sèvres. Le contact permanent qu’il avait avec d’autres artistes sculpteurs et décorateurs, l’ambiance d’oeuvres d’art dans laquelle il vivait, l’activité créatrice enfin de la Manufacture à une époque où elle a produit de très belles choses, tout cela a influencé son tempérament déjà prédisposé, et fait de lui un réel artiste, si l’on en juge par les quelques oeuvres de lui dont parlent certains de ses descendants

Il mourut à soixante-dix ans, le 13 Fructidor An 16, (1805), laissant à sa veuve un avoir plus que modeste, puisque le reçu du paiement des droits de sa succession est d’un montant de 45 centimes pour 160 francs d’estimation. Sa femme devait lui survivre vingt-deux ans, et mourir à quatre-vingt-trois ans, ayant quitté Saint Cloud pour vivre avec ses enfants à Paris.

H comme Helbert Marie

Je vous propose un autre article publié la première fois en 2005. J’avais été bouleversée lorsque j’avais fait la connaissance de Marie.

Louis XIV gouverne seul depuis presque 36 ans lorsque Marie Helbert épouse Pierre Jamme à Gatines en Anjou (Mayenne actuelle). « Le vingt-huitième jour de janvier mil six cent quatre vingt dix sept ont reçu dans l’église de Gastines par nous curé la bénédiction nuptiale……. Pierre Jamme fils de Michel Jamme et Julienne Valle ses père et mère de la paroisse de Cuillé d’une part et Marie HELBERT fille de défunt André Helbert et de Jeanne Bois de cette paroisse d’autre part présents ont été Michel Jamme père de l’époux, Julienne Valle la mère, Louis Bois …  , oncle maternel de l’épouse, Jeanne BOIS mère….Maitre Jascques Perrin notaire .. et plusieursautres qui ont déclaré ne savoir signer »
Elle est âgée d’environ 20 ans.
Son premier enfant Marie naît en Février 1698, mais décède 7 mois plus tard, puis vient une autre Marie en 1700, ensuite Jean Read more

D comme Deux enfants

Au fil de recherches, lors de la consultation d’un registre paroissial, il arrive souvent que l’on croise un acte qui nous étonne ou nous touche. C’est ce qui m’est arrivé en cherchant des ancêtres à Bermerain (Nord)

« Le vingt huit novembre 1730 une étrangère accoucha avant son terme dans cette paroisse, de deux enfants qui  furent baptisés par la sage-femme Marie Walran et enterrés le même jour. »

L’étrangère était donc seule? Personne pour donner un prénom à ces enfants pourtant baptisés ou plutôt ondoyés par la sage-femme. Personne ne pourra les inscrire dans un arbre généalogique. Cet  acte est le seul témoin de leur passage si bref sur terre, et maintenant cet article, mais qui n’aura sans doute pas la même longévité qu’un registre!

Bermerain BMS 1716-1790 vue 30/461

V comme Villotran

Ce que j’aime particulièrement dans les recherches généalogiques, ce sont les découvertes improbables… Le croisement d’un ancêtre « modeste » avec l’histoire que l’on apprise dans les livres sur les bancs de l’école, la rencontre de cet ancêtre avec quelqu’un de connu. Je vous laisse découvrir lesquels dans ce blog!

Vous avez ainsi rencontré Guillaume Guignet qui avait participé à la campagne d’Égypte avec Bonaparte. C’est justement la femme de Guillaume, Geneviève Champagne qui m’a fait découvrir Villotran dans l’Oise. Elle y est née le 19 janvier 1783 de Pierre et de Marie Anne Charles Hangard. Geneviève est la seconde d’une fratrie de 5 enfants.

Son père Pierre est jardinier de Messire Titon seigneur de Villotran. Mais qui Read more