Pierre Foucher (1772-1845)

Au décès de Mamita (Madeleine) j’ai découvert l’existence d’un livre: « Souvenirs de Pierre Foucher 1772-1845 » . Toute personne qui recherche ses ancêtres rêve de trouver un tel document.
Pierre Foucher à la fin de sa vie, a écrit à la demande de sa belle soeur Amélie ASSELINE (née Fessart) le récit de sa vie quelque peu hors du commun.
Né en 1772, mais orphelin de mère à 6 ans, puis de père à 7 ans, il est recueilli par un cousin de sa mère: l’abbé Yvon Marsac qui va se charger de son éducation à Nantes. Pierre bon élève, est cependant mélé aux événements qui marquèrent les années 1789 et 1790 à Nantes, sa ville natale. Il raconte d’ailleurs en détail cette période révolutionnaire. Il part ensuite pour Paris ou il promène  son jeune idéalisme à travers des foules ameutées. Read more

Adèle: une inconnue vers 1858

LettresTrois lettres isolées sans rapport avec mes ancêtres, récupérées par hasard, et des personnages de roman ou de film se dessinent. Sous  le règne de Napoléon III, Adèle Monnier habitant Paris écrit à sa mère Madame Silardière habitant 9 rue Saint-Vincent à Nantes. Une femme qui manie l’orthographe avec aisance mais qui semble un peu juste financièrement, des rapports filiaux particuliers, une femme malade… un médecin ou un psychologue pourrait en dire plus! Je vous laisse découvrir Adèle.

Janvier 1857
Ma chère mère
Je fais des vœux du profond de mon coeur pour que tu aies une heureuse Read more