Les gribouillages de Léopold

Je vous ai souvent parlé de Léopold Silice . Artiste et passionné, malgré ses rêves d’être artiste, il travaillait aux chemins de fer de l’Est, au service de la « petite vitesse », c’est à dire les marchandises. Il était dans un bureau, et gardait les vieux bordereaux d’expédition pour dessiner et faire des « gribouillis » peut-être parfois pendant les heures de travail…

Read more

La brouille – 19 mai 1919

Je ne pensais pas recroiser Léopold lors d’un rendez-vous Ancestral! C’est pourtant bien dans le jardin de Malzéville que je me retrouve, Léopold remonte du jardin tout en longueur, il est songeur voire soucieux.

Il me reconnait mais est aussi surpris que moi de cette nouvelle rencontre. Très vite après  ces retrouvailles, je vois bien qu’il a envie de parler de ce qui le tracasse.

« Je m’inquiète pour Auguste et Hubert » Il s’agit de son neveu dont j’ai parlé plusieurs fois et de son frère.

« Sais-tu qu’ils ne se parlent plus depuis qu’Hubert s’est remarié après son divorce ? » Je le sais, il en reste des traces dans l’histoire familiale.

« Nous n’avons pas compris le choix d’Hubert lorsqu’il s’est marié avec cette veuve Cervelle » Je sens à son ton, malgré son caractère doux, qu’il n’apprécie pas sa belle sœur.

Read more

Le jour de la sainte Ursule

Il n’avait pas fait plus de 5° pendant la nuit mais le soleil commençait à percer le brouillard qui montait de la vallée de la Meurthe. Je longeais une vigne qui n’avait plus une grappe depuis plusieurs semaines. Au bout du chemin, j’aperçus l’asile de Maréville et c’est là que je vis le facteur avec sa besace qui semblait silourde! non pas de son poids réel mais de ces lettres et de ces cartes dites de correspondance venant du front, remplies de bonnes et surtout de mauvaises nouvelles. C’est lui qui m’informe que nous sommes le jour de la sainte Ursule et le 21 octobre 1914. Read more

Le petit carnet de Léopold

Je tourne et retourne ce carnet pour tenter de comprendre. A quoi riment ces chiffres et ces petits carrés dessinés? Des codes? un langage? Il s’agit d’un carnet rempli par Léopold Silice dont j’ai déjà présenté les talents d’aquarelliste, de photographe, de marionnettiste.

Que j’aurais aimé lui poser des questions pour qu’il m’explique ses techniques de travail!

En weekend en dans ma Lorraine natale, je décide d’aller me promener à Malzéville près de la maison de Léopold au 55 rue de la République, peut-être serai-je inspirée. La maison a changé, une extension, un garage empiétant sur ce qui fut une terrasse cachée de la rue par un mur.

Je ferme les yeux en imaginant Léopold et sa famille. Lorsque je les rouvre la maison est telle qu’elle fut au début du XXe siècle, un couple passe dans la rue, elle porte une robe longue visiblement des années 1910!

Read more

Y comme Youpala

C’est en me replongeant dans les albums de l’enfance de ma fratrie que j’ai trouvé l’idée de mon Y.

Sur la photo de gauche mes deux frères ainés (Bernard câline son petit frère Denis), sur celle de droite mon plus jeune frère Laurent. Nous avons tous les quatre appris à marcher dans ce youpala qui a du également servir à plusieurs de nos cousins ou cousines.

Evidement, je me suis posé la question de l’histoire du youpala appelé aussi trotteur que je pensais inventé au début du XXe siècle. Mon premier réflexe chercher sur Gallica.

Je trouve d’abord trace de l’engin dans une petite annonce de 1935 dans « Le Journal » Read more