17 juin 1846, le mariage de Jacques et Claudine

Carte de Cassini

Lors de mon challenge AZ en 2013, je racontais mes premières découvertes dans une petite salle de la mairie de Saint-Bonnet-de-Montauroux en Lozère. Mairie ouverte une demie-journée par semaine, j’y ai pu consulter toutes les archives de la commune depuis la révolution et suivre une partie de l’histoire de la famille Bonnefille.

Je consulte le registre de l’année 1846 et me retrouve devant la mairie en ce 17 juin 1846, il fait chaud, très chaud pour ce mois de juin, il fait sec (c’est  l’un des douze étés parmi les plus chauds des 500 dernières années) et cela ne promet rien de bon pour les récoltes mais Jacques Bonnefille jeune Read more

U comme les Uniformes de la Grande Guerre

eugeneIl y a d’abord Eugène Bonnefille classe 1916 de la subdivision de Mende canton de Grandrieu
signalement cheveux châtains, yeux bleus, front fuyant, nez vexe, visage large, taille 1m70
incorporé au 16ème Rég. d’artillerie à compter du 12/4/1815; arrivé au corps le 15/4/1915
vient de la 61e Batterie le 18/8/1915
passé au 113e rég. d’artillerie lourde le 1/10/1915
passé à la 13ème batterie le 5/4/1916
passé à la 33ème batterie le 7/4/1916 Read more

L comme le Livret d’ouvrier de Frédéric (1852-1909):

FredLe 22 germinal an XI (12/4/1803) une loi instaurait le livret d’ouvrier et selon l’arrêté du 9 frimaire an XII  (1/12/1803) puis de la loi du 14 mai 1851 tous les“ouvriers de l’un et l’autre sexe attachés aux manufactures, fabriques, usines, mines, minières, carrières, chantiers, ateliers et autres établissements  industriels ou travaillant chez eux pour un ou plusieurs patrons devaient s’en procurer un auprès du maire. L’ouvrier ne pouvait travailler sans le présenter, ce livret devait énoncer: le nom, prénom de l’ouvrier, son âge, le lieu de sa naissance, son signalement et sa profession. Il devait y être noté si l’ouvrier travaillait habituellement pour plusieurs patrons ou s’il était attaché à un seul établissement. L’ouvrier était tenu de présenter son livret à toute réquisition des agents de l’autorité sinon il était considéré  comme vagabond et pouvait être arrêté et puni comme  tel. Read more

T comme Théodore (1882-1944): la grève de 1920

Merveilleuse découverte que ce lot de cartes postales perdues au fond d’une malle abandonnée dans une petite ferme  en Haute-Loire

“L’année 1920 est marquée par des poussées de grèves dont la violence jette l’effroi dans une partie de la population, …..le mouvement a démarré en février 1920 au PLM et a gagné les autres réseaux…” (extrait de Notre Siècle de René Rémond , Edition Fayard)
Pendant  cette  période,  Théodore, 38ans, sous-chef de manutention au PLM à Maisons-Alfort écrit tous les jours à sa femme Marie qui est en visite dans Read more

A comme Archives Communales

Facile! direz vous… Archives indispensables pour alimenter la quête de nos ancêtres!
le-village,23Mais c’est dans une petite maire de Lozère à Saint Bonnet de Montauroux et grâce à ses archives communales que ma passion pour l’histoire de mes ancêtres est née!
Il y a une quinzaine d’année, une  secrétaire de mairie (encore merci à elle) , présente 2 jours par semaine, m’a ouvert une armoire remplie de registres d’état civil. C’était la première fois que je consultais de vrais registres. Il y a un coté émouvant à toucher les « vrais » registres signés par nos ancêtres dans cette même petite mairie.
Il y a comme un lien entre nous…
J’ai commencé par les plus récents, 1902 et j’ai remonté le temps doucement, je passais d’une naissance à un décès ou à un mariage… Read more