23 décembre 1914: Jules est porté disparu.

Je ne sais pas comment Cécile a appris la nouvelle, Robert leur fils reçoit fin décembre la lettre de Clément dont Jules parlait si souvent.

Le 29/12/1914,

Mon cher ami,

Je viens d’écrire ce jour à Madame votre mère pour la préparer à un coup terrible. Je compte sur vous pour m’aider dans cette tâche terrible qui est au dessus de mes forces. Songez donc votre père était un si bon ami ! Ainsi que vous le savez, il avait accepté le commandement d’une compagnie (la 8e). Ces jours derniers une attaque fut décidée à 4h du matin, il était en tête.

N’écoutant que son courage, il fonça sur les lignes adverses : malheureusement, le tir des mitrailleurs ennemies les arrêta, fauchant tout ce qui se trouvait devant elles.

Votre père était là debout criant : la 8ème en avant ! et Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

22 décembre 1914

22 décembre 1914 au matin

Chère et bonne Cécile

J’avais raison, à peine ma lettre d’hier était partie que je recevais ta lettre du 7, j’avais reçu avant celle du 8 et celle du 9. Ce matin, j’ai reçu celle du 11 et du 12 et ton petit colis avec un mot du 10. Mes binocles vont bien, je vais les attacher et ne les ôterai plus pour faire… mes commissions.

Merci de tes bonnes paroles ma chérie, mais où trouves tu que je sois triste?

Je ne dis pas que tout rayonne en moi, hélas, les spectacles ici, dans le fond, contiennent toujours des tristesses, mais si tu catalogues toutes mes impressions, je dissimulerai.

Je te le répète ma chérie, je ne suis pas plus en danger qu’auparavant, Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

21 décembre 1914

21 décembre 1914 minuit

Mon gros Robert et fils chéri

Ta carte m’émeut et m’enorgueillit. Je suis fier de toi et tu le sais, tu fus toujours ma joie.

Si je te connais et t’apprécie de la sorte, tu n’as rien à gagner, je te l’assure auprès d’autres. Tu peux donc avoir la satisfaction du devoir accompli.

Et cependant, tu ne dois pas te tenir quitte. Il te reste, si je disparais, ta mère chérie et ton frère. Je doute de plus en plus de la réussite avec Loulou, cependant, il faudra faire tout notre possible pour le faire arriver à quelque chose.

Quant à maman, elle aura, si malheur m’arrivait à manœuvrer ferme Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

20 décembre 1914

20 décembre 1914

Chère, chère et bonne Cécile,

Permets moi de t’écrire au crayon, ma chérie, je suis dans une de ces tranchées dont on parle tant. Je ne suis pas bien éclairé, cependant j’ai une lampe à pétrole, oui, à pétrole, de ce liquide introuvable, seulement le verre de ma lampe n’est pas propre et si j’écris au crayon, c’est pour mieux suivre les lignes et puis au crayon, les mots sont écrits aussitôt qu’ils sont songés et c’est si bon de dire ce que l’on pense, à un être cher dès qu’on l’a songé.

Je te disais donc ma Chérie que j’étais dans une tranchée non loin du lieu où fut tué Raymond et que je ne puis cependant préciser car il faut que Moreau me l’explique et entre bataillons, on se voit rarement.

Tu as entendu parler des tranchées, certes tout n’y est pas rose. Les ruisseaux coulent à fleur de sol, on ne peut donc les creuser profondes. En Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest