F comme la Famille Foucher

Certains ancêtres ont la « fâcheuse » habitude de vouloir prendre toute la place sous prétexte qu’ils sont passé à la postérité par leur notoriété parfois un peu usurpée… Je vois bien, vous vous demandez ou je veux en venir…

Gabriel Auguste Ancelet (voir et ) avait épousé  la jolie Blanche Foucher ,  fille de Paul Foucher dont la soeur Adèle avait pour mari Victor Hugo. Que du beau monde, me direz vous! Certes! D’ailleurs, Pierre Foucher le père de Paul, fier d’avoir pour gendre le grand homme en avait écrit un livre intitulé « Souvenirs de Pierre Foucher » dans la collection « la belle famille de Victor Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

F comme Faire Fortune

Oui faire fortune ou plutôt vouloir faire fortune…
Un de mes ancêtres Pierre Foucher a raconté ses souvenirs dans un livre en 1845 sans doute encouragé par son gendre Victor Hugo.
Il raconte au début de son ouvrage la rencontre de ses parents et comment son père René a voulu faire fortune au Canada…
« Le tabellion avait une grande tendresse pour Syette, sa fille unique, il ne la grondait que quand la petite quittait sa quenouille pour prendre le livre que son cousin Yvon lui prêtait, et il la grondait souvent. J’ai une vieille tante Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Pierre Foucher (1772-1845)

Au décès de Mamita (Madeleine) j’ai découvert l’existence d’un livre: « Souvenirs de Pierre Foucher 1772-1845 » . Toute personne qui recherche ses ancêtres rêve de trouver un tel document.
Pierre Foucher à la fin de sa vie, a écrit à la demande de sa belle soeur Amélie ASSELINE (née Fessart) le récit de sa vie quelque peu hors du commun.
Né en 1772, mais orphelin de mère à 6 ans, puis de père à 7 ans, il est recueilli par un cousin de sa mère: l’abbé Yvon Marsac qui va se charger de son éducation à Nantes. Pierre bon élève, est cependant mélé aux événements qui marquèrent les années 1789 et 1790 à Nantes, sa ville natale. Il raconte d’ailleurs en détail cette période révolutionnaire. Il part ensuite pour Paris ou il promène  son jeune idéalisme à travers des foules ameutées. Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest