17 mars 1818 aux Feuillantines

Les giboulées ont cessées juste après le repas. Il ne fait pas très chaud mais les trois enfants Foucher Victor Adrien 16 ans, Adèle 15 ans et Henry Paul 8 ans n’ont pas résisté à l’appel du jardin des Feuillantines, surtout qu’ils sont accompagnés de deux des fils de leurs voisins Hugo, Eugène 18 ans et Victor 16 ans. Depuis quelques temps ces derniers vivent tous deux avec les Foucher.

Pierre Foucher est secrétaire du tribunal permanent de la dix-septième division militaire et sitôt le repas terminé, il est repartit au bureau.

Read more

La barbe blanche – juillet 1903

Je suis un peu fébrile, j’espère cette fois ne pas rater mon rendez-vous ancestral, je sais que j’ai à nouveau rendez-vous avec François.

Je ferme les yeux.

C’est une bise parfumée par l’odeur des foins coupés qui me fait rouvrir les yeux, j’ai bien quitté cette fois mon salon!

Je suis devant chez François à Montigny sur l’Ain dans le Jura. C’est un jour chaud.

Read more

La visite inversée – 2018

« Ouch-suis? »

Je suis aussi surprise que lui! Je me doute de qui il est, j’avais prévu un RDVancestral avec lui mais pourquoi est-il dans mon salon, je pensais me retrouver dans le Jura!

Il semble que la machine à remonter le temps ait fonctionné à l’envers…

« Qu’est que c’est que cette diablerie? »

Il s’énerve, c’est un  monsieur aux cheveux et la barbiche blancs de plus de 60 ans, François Billet né en 1828 à Montigny sur l’Ain . Comment lui expliquer… Read more

Charles Prosper l’étudiant – 1895

J’avais 20 ans, j’étais venue passer une semaine à Paris faire des recherches pour un projet aux Beaux-Arts de Nancy où j’étais étudiante. C’est en passant rue Bonaparte devant  le bâtiment de l’école des Beaux-arts de Paris que je m’étais sentie comme aspirée par le temps… 1977…1952…1924…1908…1895

Je me suis retrouvée, avant même d’avoir réalisé ce qu’il m’arrivait, juste derrière un photographe. Il était immobile derrière son trépied, la tête sous un tissu noir, il tentait d’assagir une bande de jeunes étudiants qui posait dans la salle de dessin. Read more

La promenade dans Angkor

Photo prise par Auguste

Une végétation tellement dépaysante, des odeurs qui me sont inconnues, des chants d’oiseaux que je n’avais jamais entendus, je ne pensais vraiment pas me retrouver un jour dans ce site d’Angkor que j’ai souvent admiré dans des livres ou dans des films documentaires…

Je devine qui je vais rencontrer pour ce nouveau RDVancestral, cela ne peut être qu’Auguste Silice.  Nous sommes en 1926.

Les lettres envoyées à sa famille m’ont permis de découvrir en partie sa vie à Phnom Penh, mais il reste quelques zones d’ombres…

Read more