A comme Ancelet Gabriel Auguste, Architecte

Madeleine (ma grand-mère) dans ses souvenirs, avait raconté la vie de son grand père qu’elle n’avait pas connu, elle s’était servie de ce que lui avait raconté son père et des souvenirs écrits par Gabriel Auguste Ancelet, lui-même. J’ai voulu retrouver,  les traces qu’il a laissées au XIXe siècle, grâce aux ressources disponibles sur internet.

D’abord recherche dans un moteur de recherche avec un premier résultat qui pointe sur Wikipédia, un article consacré à Gabriel Auguste basé en partie, sur les souvenirs de Madeleine (sur ce blog), mais je découvre un élément supplémentaire que je ne connaissais pas, la situation de sa tombe au cimetière du Père Lachaise   grâce au blog des « Amis et passionnés du Père Lachaise ».

Toujours sur Wikipédia un lien vers le site « Leonore » sur lequel j’avais trouvé le dossier de légion d’Honneur de Gabriel Auguste lors de ma première participation au challenge AZ et un lien vers une notice du catalogue général de la BNF.

En suivant les liens, je découvre un dessin que je ne connaissais pas réalisé alors qu’il n’avait que 19 ans et qu’il était étudiant, ainsi que plusieurs articles qui parlent de lui.

De retour sur le moteur de recherche je découvre qu’une oeuvre de Gabriel est au Musée d’Orsay sans doute réalisée lors de son séjour en Italie grâce au « Grand Prix de Rome » obtenu en 1851, à l’âge de 22 ans. C’est également lors de son séjour Italien qu’il a du réaliser cette belle aquarelle à Pise.

Il y avait chez ma grand-mère de nombreuses aquarelles de Gabriel qui me fascinaient par leurs détails. Il me semble en avoir reconnu certaines sur un site de vente d’œuvres d’art.

Une autre sur un site d’enchères  et sur un autre.

Sur le site des Beaux-arts de Paris je fais la connaissance de Gabriel âgé et d’autres œuvres

Il me reste une recherche à faire dans la malle au trésor qu’est Gallica ou je trouve 9 documents: 2 livres et 7 articles qui parlent de mon ancêtre. Dans la « Revue encyclopédique : recueil documentaire universel et illustré » est annoncé en mars 1892 son élection à l’Accadémie des Beaux-Arts  et dans « Le Gaulois : littéraire et politique » n°5562 est annoncé son décès le 3 août 1895.

Bien sûr, nous n’avons pas que des ancêtres « connus » mais les recherches sur internet peuvent toujours nous aider à « habiller » nos ancêtres!

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :