C’est un album un peu usé, la couverture cartonnée et recouverte d’un papier brunâtre est bordée d’un cuir élimé. Les photos qui y sont collées avec trop de colle sont gondolées., mais au premier regard, l’émotion me gagne… c’est celui de Maman!

1936

1936, Elle est là, petite fille, coupe au carré, un air un peu triste tenant sur ses genoux sa petite soeur , elle a 8 ans et prend déjà très au sérieux son rôle de grande soeur.

Monique_1939

1939, la guerre, elle pose dans le jardin de Thourotte, avec ce sourire doux qu’elle a eu toute sa vie..

Monique1941

1941, un visage qui hésite entre l’enfance et d’adolescence , un regard tendre et toujours son sourire…

1944

1944, 17 ans , elle semble avoir grandi d’un seul coup, elle est aussi grande que son père, homme durci par la vie et semble chercher sa place, une mère toujours très élégante, une petite soeur espiègle, son frère (le photographe de cette photo) premier enfant mâle de la famille… reste son plus jeune frère qui est en adoration devant elle.

1947

1947, 20 ans , jolie jeune femme, sans doutes des rêves plein la tête, entre autre celui du prince charmant… elle se disait « fleur bleue »

19472

toujours 1947 avec sa meilleure amie… je l’entends rire! il est noté sous cette photo « les inséparables »… tout un programme! elles me font penser à ma fille Léa et à son amie Olivine!

19473

1948, en Sévillane, elle a appris à jouer des castagnettes et à danser pendant sa vie en Espagne

Ensuite dans cet album des photos de personnes que je ne connais pas… ils s’appellent Célestina, Robert, François, Lysiane, Andrée, Jeanine, Olivier, Charles, Bernard, Carmen… ils étaient ses amis, ils sont jeunes, ils sont beaux et j’aimerai pouvoir encore la questionner sur sa vie, ses rêves, ses envies à cette époque…
Les dernieres pages de l’album sont vides, quelques photos éparses et des petits mots: première robe longue, mariage de Célestina, vacances à Juan les pins… je n’en saurai pas plus…

L’album suivant date de 1952, il renferme les photos de ses fiançailles avec mon père puis celles de leur mariage.