Auguste à la guerre – 1915

Boîtes_de_bergamotes_de_Nancy29 novembre 1915
Mon cher Oncle
Je suis toujours en première ligne, bombardements, grenades, torpilles, gaz asphyxiants, liquides en flamme et vitriol  à la dernière attaque j’ai reçu 14 éclats d’obus sur mon casque. A part cela je vais très bien. A la longue on se fait aux bombardements et on ne fait plus très attention, il n’y a que quand ça cesse que cela semble drôle. Cela ne cesse pas souvent.
Voici mon adresse:
A.Silice caporal chef de pièce
compagnie de mitrailleuses du 21ème colonial
secteur 14
Je vous embrasse bien fort tous. Mes respects à Madame Gaiffe. Donne moi des nouvelles de Nancy et envois moi une petite boîte de Bergamotes, s’il te plaît. Je t’embrasse
A.Silice
__________________________________
carte de correspondance des armées de la république – carte en franchise
19 novembre 1915
Mon cher Oncle,
J’ai reçu ton envoi et t’en remercie beaucoup. Je pense que nous allons repartir lundi aux tranchées, on fait 8 jours d’avant et 8 de repos mais cela n’a rien de fixe. Je me porte bien malgré le froid et la boue. Donne-moi quelques fois de vos nouvelles à tous, cela fait plaisir de recevoir des lettres, c’est la grande distraction des tranchées. Je vous embrasse tous. Mes respects à Mme Gaiffe
A.silice

__________________________________
1er décembre 1915

Mon cher Oncle

Merci beaucoup pour ta lettre, il y a en effet beaucoup de plaisir à recevoir des lettres quand on est dans les tranchées et j’ai eu bien du plaisir à te lire et avoir des nouvelles de tout le monde. Moi non plus je n’ai pas grand chose à te dire, c’est toujours pareil, marmites et 77, nous sommes à 30 mètres des tranchées allemandes et on est obligé de parler bas, dès qu’il y a un peu de bruit, les balles arrivent ; dès qu’on passe la tête au dessus du parapet on est salué. Par contre, il n’y a guère d’obus car ils risqueraient de tirer sur leurs propres tranchées. Mais il y a le canon revolver et les torpilles. Tout cela fait beaucoup plus de bruit que de mal. Nous ne tiendrons plus longtemps dans ce secteur car on parle de relève. On va décorer ces jours ci le drapeau du 21ème colonial à cause de nos 2 dernières attaques. Malheureusement il y a beaucoup de camarades qui sont restés dans les fils de fer .

Je vous embrasse de tout cœur.

A.Silice

___________________________________

10 décembre 1915
Ma chère Tante
J’ai bien reçu le pot de confiture, il est arrivé intact et le contenu en était excellent. Nous l’avons partagé tout de suite car on allait partir et il m’aurait été impossible de le mettre dans mon sac pour l’emporter. Merci d’avoir pensé à moi et de m’envoyer de vos nouvelles. Ici c’est une joie de recevoir des lettres. On vient de décorer notre drapeau de la croix de guerre et je crois que cela va nous rapporter 15 jours de repos à l’arrière. A bientôt de vos nouvelles. Portez vous bien. Je vous embrasse
A.Silice

___________________________________

carte de correspondance des armées de la république – carte en franchise
28 décembre 1915e
Mon cher oncle,

j’ai eu le paquet de macarons, merci beaucoup et tous mes vœux de nouvel an pour tout le monde. Je suis au repos pour quelques temps et nous n’en sommes pas fâchés. Cela me fait grand plaisir de recevoir de vos nouvelles et je vous écrirais toutes les fois que que j’en aurai l’occasion. Il y a à faire malgré le repos et on change souvent de pays à cause de l’espionnage et puis comme je suis instructeur, je fais la théorie des mitrailleuses très souvent. Je vous embrase bien des fois.
A.Silice

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *