O comme Objets

Vous avez peut-être comme moi quelques objets qui sont passés de génération en génération. J’aime ces objets qui me parlent un peu de ceux qui les ont utilisé. Ma grand-mère Germaine me  sortait de sa vitrine des bibelots dans lesquels étaient cachés des petits papiers sur lesquels sa mère avait marqué la provenance . Malheureusement ces objets ont été dispersés ou vendus…

carnet_1

Mais j’ai gardé le carnet de bal d’Amélie qui a longtemps dormi dans une boîte.

 

Famille_2

L‘appareil photo de Léopold qui a pris en photo Marthe et son ombrelle qui me sert maintenant d’abat-jour.

 

 

 

Il y a aussi la Underwood, qui appartenait à une vieille amie de la famille et sur laquelle mes enfants faisaient claquer les touches pour jouer.

 

 

enro

Il y a l’inrō (Les inrō font partie des objets appelés sagemono  ils sont formés de plusieurs compartiments et sont portés uniquement par les hommes. Les kimonos n’ayant pas de poche, on les accroche à la ceinture du kimono par une cordelette, pour y ranger différentes choses. Cette cordelette est glissée entre la ceinture et le vêtement. def. Wikipédia) Le grand père de Madeleine en faisait collection, il ne me reste que celui-ci.

 

 

Ce même aïeul faisait également collection de coqs de montre, il s’agit de la petite pièce ouvragée  que vous distinguez, elle est en laiton doré. Toutes les femmes de la famille ont hérité de ces coqs sous la forme d’une bague, d’une broche, d’un pendentif ou d’un collier.

 

Un inventaire à la Prévert, que je pourrais sans doute encore compléter. Et vous avez vous des objets à histoire?

 

One thought on “O comme Objets

  • 17 juin 2016 at
    Permalink

    Nous avons eu à peu près la même idée ! Pour ma part, je l’ai utilisée pour la lettre M comme memorabilia. Vos exemples sont très beaux et magnifiquement photographiés, bravo !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *