Auguste Silice: début 1919, premières correspondances du Cambodge

Après la période de la première guerre mondiale, Auguste retourne au Cambodge . Il s’installe à Phnom Penh, capitale du protectorat, au début de l’année 1919. On l’engage pour ses compétences et ses connaissances de l’art de l’Extrême-Orient et il commence alors à organiser le futur musée du Cambodge, dont les nouveaux bâtiments sont en construction, commence alors une correspondance passionnante que vous allez découvrir petit à petit.

 

Phnon-Penh le 5 janvier 1919
Le Directeur des Arts Cambodgiens

Mon cher Oncle

Voici bientôt un mois que nous n’avons pas de courrier de France et je n’en attends guère que par le Cap Arcona qui arrivera vers le 22 janvier. Les courriers sont aussi irréguliers que pendant la guerre aussi les gens d’ici ne sont pas contents et nous avons demandé que les courriers japonais passent à Saigon. Tant pis pour la Compagnie des Messageries Maritimes ils en prennent vraiment trop à leur aise avec le public. En ce moment il fait une température exquise, Read more