Z comme Zéphyrine

J’ai bien dans ma généalogie des Zacharie, Zélie, Zélima, Zéline, Zelma, Zéphyr, Zéphyrin, Zoé mais je n’ai pas de quoi vous en faire un texte.Ancelon Zephirine

zephyrineJe ne ferais donc que vous présenter

les photos que je possède de Zéphyrine Ancelon mère de Léopold Silice, une femme quelque peu possessive sans doute, car Léopold ne s’est autorisé à se marier seulement un an après la mort de sa mère à 44 ans!

Elle était née en 1819 à Château-Salins et est décédée dans la maison familiale à Malzéville en mars 1899. Je vous en raconterais sans doute plus sur elle dans une prochaine publication!

Merci d’avoir suivi mon ChallengeAZ 2016!

S comme Silice

Non je ne vais pas vous parler de la silice (forme naturelle du dioxyde de silicium (SiO2) qui entre dans la composition de nombreux minéraux) Mais de la famille Silice. Ce patronyme est en train de s’éteindre. Mais j’y reviendrai une autre fois.
Je me suis particulièrement intéressée à deux membres de cette famille dont je parle souvent sur ce blog: Léopold un artiste amateur passionné et son neveu Auguste dont vous allez lire petit à petit sa correspondance depuis le Cambodge.

La lignée Silice a débutée  vers 1730 à Saint-Dié des Vosges, vous allez me Lire la suite…

J comme le Jardin de Malzéville

IMG_4204Vous avez tous sans doute dans un coin de votre mémoire un jardin… Jardin petit ou grand, Jardin public ou privé, Jardin connu ou inconnu, Jardin de famille  ou jardin abandonné…

Celui qui me vient à l’esprit en premier est le Jardin de Malzéville, celui de mes grands parents paternels (Germaine et Gustave). Cette maison avait été acheté par Zéphyrine Ancelon en 1872 . Veuve de Xavier Silice, elle avait quitté Château-Salins avec ses trois Lire la suite…

L’appareil photographique de Léopold

ApC’est un appareil photographique transportable, dit de campagne, se rangeant dans une boîte en coutil, avec intérieur molletonné. Cette boîte peut contenir l’appareil et deux recharges. Ces dernières étaient constituées d’un cadre séparé en deux verticalement par une cloison de carton, les plaques sensibles étaient posées de chaque coté de cette séparation et étaient protégées de la lumière par un volet coulissant fait de petites lattes d’acajou collées sur du tissu. L’appareil est en acajou également pour le boîtier et en cuir pour le soufflet qui se replie. Au dos une plaque de verre dépoli dans un cadre en bois amovible, qui permet la mise au point lorsque l’appareil est installé sur Lire la suite…