29 septembre 1914

La boîte aux lettres est à nouveau vide… Cécile s’inquiète… et l’Est républicain égraine ses nouvelles…

______________________________________

29 septembre 1914 (JMO du 37e RI)

A la pointe du jour, le régiment reçoit l’ordre suivant: Maintenir la possession du front occupé en s’y fortifiant solidement jusqu’à ce que l’ordre soit donné de prendre l’offensive. Le secteur affecté au 37e est limité à gauche par la ligne incluse: Meaulte, Bécordel, corne eest du bois de Mametz, Bazentin le grand, et à droite par la ligne exclue Mametz cote 110.

Le 2e bataillon occupe la ligne principale de défense Hauteur au Sud Ouest de Fricourt vers l’ancienne route Albert Péronne. Read more

28 septembre 1914

28 septembre 1914

Ma bonne Cécile,

Je te disais, dans le mot que je t ‘ai envoyé hier que les ballots de lettres étaient arrivés et allaient êtres triés. J’ai assisté pendant un moment à ce travail considérable et j’ai eu la joie d’entendre un des premiers mon nom. J’ai reçu ta lettre datée du 18 septembre dans laquelle tu me parles d’Eugénie qui a bien voulu se souvenir de nous et à qui tu as donné asile. Je t’approuve entièrement.

Read more

27 septembre 1914

Un nouveau jour sans nouvelle…

______________________________________

27 septembre 1914 (JMO du 37e RI)

A 4h le Régiment reçoit l’ordre suivant: Maintenir l’occupation de la position Dompierre Bussus avec un bataillon, les compagnies de Fontaine les Tappy devant être relevés par le 79e. Porte 1 bataillon à la côte 107 (mi chemin de Braye sur Somme à Albert) à la disposition du Corps d’Armée et un autre bataillon face au front Mametz-Tarnoy avec mission de tenir la croupe Sud Est de la côte 110, d’appuyer le flanc gauche de la 21e brigade de la couvrir contre toute attaque venant de la direction de Montauban. Il aura à sa disposition un groupe d’Artillerie A.C et passera aux ordres du Commandant de l’Armée. Read more

26 septembre 1914

Près de Pérouse, le 26 septembre 1914

Ma bonne Cécile

Tu dois dire que je te néglige depuis quelque temps cependant ce n’est pas ma faute car le temps me manque, c’est pourquoi je ne t’envoie que quelques mots quand il m’est possible de le faire.

Je t’ai parlé de la tristesse que m’avait causée le départ du colonel, il fut remplacé le soir même par le Colonel Lacapelle du 4e bataillon de chasseurs de Saint Nicolas, mais hier ce dernier a été blessé d’une balle à l’aine. C’est un brave mais trop brave. Nous avons eu hier une forte journée et si les pertes de l’ennemi ont été fortes, les nôtres l’ont été également. Je suis toujours indemne et ai refusé ma nomination à un commandement de compagnie, c’est-à-dire aux galons de capitaine. La raison que Clément a fait valoir pour moi et à mon insu, car tu le devines, je ne pouvais refuser moi-même a prévalu car on ne m’en parle plus.

Read more