Mes frères et moi: la photo!

Mes_freres_et_moi_1

Cette photo représente parfaitement le titre de la note et tout ce que je mets dans ce titre… plein de tendresse et d’affection. Mes frères ont gardé les même regards, tous les trois si différents mais toujours présents à mes cotés, chacun à leur façon.

Nous quatre par ordre d’âge. D’abord les deux grands: Bernard à droite, l’aîné toujours talonné ou dépassé en taille par Denis, puis les petits: moi et enfin Laurent. Il n’y avait que 5 ans et demi de différence entre Bernard et Laurent mais il y a toujours eu les 2 grands et les 2 petits…
Nous sommes évidement tous habillés par Maman , les deux grands ayant Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Madeleine: 1942 le départ en Espagne

Mita42
Suite des souvenirs de Madeleine

Avant que la guerre n’éclate, mon mari avait posé sa candidature pour partir comme directeur de comptabilité à l’étranger. Il en avait assez de la vie monotone de Thourotte et désirait un avancement dans sa situation. Après moult hésitations, ce fut l’Espagne qu’on lui proposa. Il accepta avec joie. La prédiction de mon père se réalisait. « Un jour, peut être, ton futur mari ira en Espagne ».
En octobre 41, il partit un mois à Madrid pour se mettre au courant de ses futures responsabilités.

En Juillet 1942, il partit définitivement et nous restâmes à Thourotte où Maurice nous envoya deux grands camions de déménagement de Madrid Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Madeleine (1939-1940)

Suite des souvenirs de Madeleine

Mita_1940

Nous y voici à cette année qui vit le début d’une terrible guerre qui devait durer presque 5 ans et faire tant de morts. Un souvenir qui reste gravé dans ma mémoire : celui du jour où, de Compiègne où était sa garnison, Maurice vint nous dire au revoir, car il partait « sur le front » près de la frontière de Belgique que les Allemands avaient traversée. Après nous avoir embrassés avec toute l’émotion qui serrait tous nos cœurs, et caressé notre petit chien « Samba », un bouledogue nain auquel nous étions très attachés, il se rendit compte qu’il n’avait plus assez d’essence et alla en chercher au village. Il était obligé de repasser devant la maison et nous l’attendions tous. Sans doute pour ne pas recommencer de nouvelles effusions, il passa en Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Madeleine: 1936-1939

Suite des souvenirs de Madeleine

Sans_titre_0_1J’en suis à l’année 1935 et jusqu’à l’année 1988 où j’écris ce livre, il s’est passé mille choses que, emportée par mon récit, j’ai hâte de vous conter.
Je vais commencer par un souvenir très bouleversant que je garde gravé en ma mémoire.
Mon cher mari, s’était inscrit aussitôt arrivé à Thourotte, aux « Officiers de Réserve » de Compiègne. Ce soir-là, après la réunion, il devait y avoir un dîner et il m’avait dit de me coucher sans l’attendre. Or, il y avait un brouillard épais, comme nous en avions souvent, ce qui rendait le retour de nuit encore plus difficile : dix heures et demi, onze heures, onze heures et demi, toujours pas de bruit d’auto et angoissée, je n’arrivais pas à dormir. Minuit, enfin mon mari arrive mais, sort de l’auto, un homme hagard, Read more

Vous aimez? Partagez!Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest